Merci
oskar_freysinger_FR

Chères concitoyennes, chers concitoyens,
Chères Valaisannes, chers Valaisans,

Je vous souhaite une cordiale bienvenue sur mon site internet et vous remercie d’emblée pour l’intérêt que vous portez à mon action politique. C’est une action en faveur de notre Suisse, de notre Valais et, en fin de compte, pour le profit de chacune et chacun d’entre vous.

En octobre prochain, l’occasion nous sera donnée de fixer un nouveau cap pour l’avenir de notre pays. C’est à vous qu’il incombera de choisir les représentants qui défendront les intérêts de notre canton à Berne de tout leur cœur et de toute leur conscience. Au vu de sa population, le Valais pourra envoyer pour la première fois huit députés au Conseil national. Cela offre notamment au Haut Valais une chance réelle de décrocher un deuxième siège et d’envoyer un représentant de l’UDC haut-valaisanne au parlement fédéral.

Grâce à votre soutien, l’UDC est devenue depuis peu la deuxième force politique du canton. Je vous sais gré de cette confiance et j’espère ne pas la trahir. Je m’engage en faveur d’une politique bourgeoise cohérente et sans complexe, car je sais que l’heure est venue :

  • Pour une Suisse libre et indépendante, sans adhésion ouverte ou tacite à l’UE et sans juges étrangers sur nos terres.
  • Pour une politique cohérente en matière d’asile et d’immigration, qui nous permette de contrer les abus du droit d’asile, de ramener l’immigration à un seuil supportable et qui assure l’expulsion effective des criminels étrangers.
  • Pour une diminution des taxes, frais et impôts, pour un État moins gourmand qui ne prenne que ce dont il a besoin en laissant les citoyens jouir du produit de leur travail. 
  • Pour plus de sécurité et pour une armée réellement capable de défendre le territoire et d’aider en cas de catastrophe.
  • Pour une agriculture souveraine et productive, libérée des entraves bureaucratiques, et pour une campagne valaisanne débarrassée des grands prédateurs tels que le loup.

En tant que président de l’UDCHV et conseiller communal de Naters, mais aussi en tant que député au Grand conseil et chef de groupe, je m’emploie infatigablement et de tout mon cœur à concrétiser les lignes directrices que je viens d’esquisser. Le chemin parcouru à ce jour semble convaincant et peut servir de socle fiable pour de nouvelles missions. Je suis prêt à poursuivre à Berne ce travail en votre compagnie et en votre faveur. L’heure est venue !

Je vous remercie cordialement de votre soutien et je vous promets de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour représenter dignement le canton du Valais et les intérêts valaisans à Berne !

Franz Ruppen
Candidat au Conseil national et au Conseil des États